DIALOGUE AVEC SÉRAPHINE



 

J'ai le plaisir de vous présenter Séraphine, la girafe qui m'accompagne depuis plusieurs année. 

Une girafe, me direz-vous, mais quelle drôle d'idée !

Savez-vous que la girafe possède le COEUR le plus puissant du règne animal. Sa TÊTE se situe à plus de 5 mètres du sol, ce qui lui permet de prendre de la hauteur face à certaines situations problématiques. Son CORPS gracieux et élancé en fait l'animal le plus grand.

C'est mon amie Bérangère Delamotte qui m'a initiée voici quelques années à la CNV et qui m'a fait découvrir Marshall B. Rosenberg, (1934-2015) docteur en psychologie clinique, qui a créé et développé le processus de la Communication Non Violente il y a plus de 50 ans.

La girafe est l'animal emblématique de la CNV et c'est ainsi que Séraphine est entrée dans ma vie.  

Sur cette page, je vous partage quelques-uns de mes très réguliers échanges avec ma très chère Séraphine, qui sait m'apporter sa vision, son empathie, son écoute et qui m'accompagne dans la régulation de mon self-leadership. 

Auto-empathie

Dis-moi Séraphine, peux-tu m'expliquer ce qu'est l'auto-empathie ?

 

L'auto-empathie est un fondamental de la Communication Non Violente. Selon Marshall B. Rosenberg: "Lorsque nous exerçons une violence intérieure à notre propre égard, il est difficile d’éprouver une bienveillance véritable vis-à-vis des autres"

C'est ta capacité à te mettre à ton écoute. 

Dans une situation délicate (qui émotionnellement nous fait quelque chose) être capable de passer de la réaction à la création. 

  • J'accueille pleinement mon émotion et les sensationnelles corporelles associées
  • Je recherche mon besoin insatisfait et prends conscience de l'importance qu'il a pour moi
  • J'observe avec objectivité la réalité des faits et prends la responsabilité de mes interprétations, jugements et je les traduit en besoins
  • Je me relie à mon intention
  • Je choisis en conscience et avec créativité une réponse ajustée  et je fais une demande claire

Je te donne un exemple : La semaine dernière quand tu as accepté au pied levé de participer à cette réunion imprévue.

Tu as dit "oui" alors que tu voulais dire "non".

Observation : Réunion non planifiée

Sentiment : Je suis éreintée, je n'ai plus de "bande passante" et j'ai un paquet important à déposer chez ma mère

Résultat : Réunion improductive, tu es arrivée chez ta mère très tard et particulièrement énervée. 

Qu'est-ce-que cela aurait pu donner avec de l'auto-empathie ? : 

Observation et sentiment = Idem

Besoin : J'ai besoin de repos et j'ai pris un engagement important pour moi

Demande : Cette réunion peut-elle être reprogrammée, auquel cas je m'organise pour y participer. Dans le cas contraire ma présence n'aura ce soir aucune valeur ajoutée et j'en accepterai les conclusions 

Résultat : Tu serais passée chez ta mère et profitais d'un échange agréable et serais rentrée te détendre avec un bon bouquin pour récupérer de ta journée et repartir en forme le lendemain. 

Tu vois, ce n'est pas très compliqué de pratiquer l'auto-empathie  et c'est là une source inépuisable d'énergie.